Bootloop des téléphones LG

Bootloop des téléphones, LG rembourse ses clients

L’année commence assez mal pour le constructeur sud-coréen LG. D’un autre côté il y a le LG G7 qui tarde à sortir, et de l’autre, il y a l’affaire qui a opposé la firme et certains clients américains au tribunal. A part cela, les résultats trimestriels de la firme ont aussi été décevants. Mais, revenons, à l’affaire pour laquelle la firme sud-coréenne a essuyé un échec. Il s’agit de l’affaire du « bootloop ». Des clients américains ont porté plainte par rapport à la défaillance de leurs smartphones de la marque LG et ont gagné contre la firme. Cette dernière a désormais l’obligation de dédommager les premiers.

Un échec après un an de procédures

La firme sud-coréenne LG est en pleine réorientation de sa stratégie concernant le secteur mobile, cela n’est plus un secret pour personne. Toutefois, les dernières nouvelle concernant la section mobile de la firme concerne une affaire qui remonte à un an. Pour rappel, l’affaire « Bootloop » concerne des clients de la firme dont les smartphones ne cessaient de redémarrer. Ce qui a rendu les appareils en question, inutilisables. Ces derniers ayant porté l’affaire devant le tribunal, les procédures ont durées un an avant de se terminer par un échec du constructeur sud-coréen. Cette défaillance concernait surtout les LG G4 et G5, LG V10 et V20 et aussi le Nexus 5X. Pour rappel, le problème de redémarrage intempestif de ces appareils est connu depuis des années. Et, les témoignages et plaintes n’en finissent pas sur la toile. A l’issue de la décision du tribunal, LG a finalement accepté de dédommager les plaignants. Toutefois, ce n’est pas toutes les victimes qui bénéficieront de ce dédommagement.

Une compensation financière pour les clients américains

Pour être plus précis, LG a pu échapper à la justice américaine dans cette affaire en trouvant un accord avec le cabinet d’avocats Girard Gibbs. C’est cet accord qui oblige la firme à verser une compensation financière à ses clients. Toutefois, ces derniers ont le choix entre un bon d’achat de 700 dollars ou la somme de 425 dollars. Avec le premier, les plaignants peuvent s’offrir un nouvel appareil chez LG. Par ailleurs, afin de pouvoir profiter de ces compensations, les victimes doivent remplir un document justificatif, et cela avant le 12 février prochain. Et, une fois cette date passée, ils ne pourront avoir droit qu’à 80 dollars de compensation ou 160 dollars de bon d’achat. En revanche, seuls les clients américains sont concernés par cette décision. D’autant plus qu’aucune action en justice n’a été effectué en Europe. Quoi qu’il en soit, cette affaire va beaucoup coûter à LG.

Disponible chez HTCN